Action de Greenpeace en arctique, mon soutien

Je suis scandalisé par l’emprisonnement préventif des militants de Greenpeace suite à leur arrestation illégale dans les eaux internationales près de la plateforme Prirazlomnaya de Gazprom.

Arrestation illégale :

L’arrestation des activités de Greenpeace est dite illégale par beaucoup d’observateurs extérieurs à l’affaire et par Greenpeace eux-mêmes. Mais que disent les faits, les cartes, les images ? N’étant pas juriste, je laisse à chacun le soin de se faire une idée. Cependant, la loi de la proportionnalité est globalement reconnue.

Humainement compréhensible, cette loi évidente n’est pas du goût de l’état russe et de sa justice. Ils ont voulu faire peur, marquer le coup, montrer leurs muscles. Action hors de toutes proportions.

Cela pose évidemment la question d’un état au service de son industrie pétrolière. Flatter la propension de l’être humain à prendre le chemin le plus facile en continuant l’approvisionnement en pétrole est bien plus pratique pour se faire réélire.

Emprisonnement au minimum immoral :

Oh, j’en vois déjà me traiter de bisounours et de candide. Je ne vais pas revenir sur ma vie et ne demanderai pas à comparer notre niveau de courage face à l’adversité. Ceux qui me connaissent le savent. J’en resterai à simplement évaluer ce que vaut cet emprisonnement préventif face aux enjeux sociétaux, politiques et démocratiques inhérents à cette agression.

  • Des juges condamnant préventivement des pacifistes non armés pour piraterie décrédibilisent n’importe quel système judiciaire et n’importe quel pays démocratique.
  • Mettre en prison des écologistes démontrés innocents par les images et soutenus mondialement (par le peuple) est politiquement périlleux.
  • Emprisonner des journalistes en activité est une violation du droit d’expression et d’information.

En même temps elle nous éclaire (si tant est que nous en ayons besoin), sur la couardise de l’individu face au groupe. La chaine de commandement russe a suivi avec un certain zèle, les ordres que l’on imagine venus d’en haut : “Il faut mater ces écologistes, sinon on aura jamais la paix [de pouvoir polluer en paix]”.

Acte de piraterie !?

Voici une vidéo des coulisses de l’action tournée par les soi-disant pirates de Greenpeace :

Des pirates. La débilité d’un tel énoncé, d’un tel chef d’inculpation et effarante. Comme je l’ai écrit sur Twitter, on dirait une mauvaise série télé. Personne n’y croit. Cette attitude est directement délétère pour l’image de la Russie et décrédibilise son autorité.

“Save the Arctic”, la cause :

Pour ceux qui ne savent pas ce qui se passe en Arctique, voici un lien :
intothearctic.gp

Nous sommes responsables de ce qui s’y passe. Oui nous. Moi le premier avec ma voiture diesel. J’essaye progressivement de mieux faire. Je ne savais pas. Je sais maintenant. Et c’est à quoi sert la cause de Greenpeace en général et “Save the Artic” en particulier: que nous sachions.

Conclusion :

Je suis scandalisé donc. Je n’ai pas l’illusion que mon avis importe aux autorités russes. Cependant, mon état d’esprit est de plus en plus partagé. En cela, la Russie par cette action détestable a d’une certaine manière rendu service. Nous voyons un peu plus.

L’idée que nous (terriens) avons notre mot à dire sur les choix énergétiques est en train de faire son chemin malgré les actions désespérées des promoteurs d’énergies fossiles.

Je pense aux 30 de l’Arctic Sunrise. Homme de terrain, je sais et comprends. Je leur vaux mon plus grand respect.

Déclaration d’intérêt : je suis adhérent Greenpeace

En savoir plus :

•••
La suite du contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes un utilisateur existant, veuillez s'il vous plaît vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Veuillez indiquer que vous acceptez les Conditions d'Utilisation
*Champ requis

A propos de l'auteur

Hubert CAMPAN

Voir tous les articles